D’ici 2021, l’Union Européenne va interdire le plastique à usage unique

D’ici 2021, l’Union Européenne va interdire le plastique à usage unique

Alors que 25 millions de tonnes de déchets en plastique sont produites chaque année dans l’Union européenne, dont un quart seulement est recyclé, le Parlement européen a voté en Mars 2019 une mesure contre le plastique à usage unique. Fini les pailles, assiettes, couverts, cotons-tiges, récipients alimentaires, touillettes à café, bâtonnets pour ballons et gobelets en polystyrène expansé qui seront bannis des pays de l’Union Européenne à partir de 2021.

Les pays de l’UE ne sont pas les premiers à avoir pris ce type de mesure. Le Bangladesh, précurseur, a été le premier pays au monde à interdire les sacs plastique dès 2002. Il a depuis été rejoint par de nombreux pays qui souhaitent également approfondir la lutte contre le plastique. Le projet le plus ambitieux est celui du Costa Rica, qui est le premier pays à avoir annoncé, en juillet 2017, son objectif de supprimer tout le plastique à usage unique. La France, de son côté a fixé à 2020 la fin des tasses, gobelets et assiettes non compostables et des cotons-tiges.

À la place du plastique à usage unique, les objets similaires devront être remplacés par des matériaux renouvelables ou biodégradables. Pour rappel, un sac en plastique met 450 ans à se dégrader et jusqu’à 1000 ans pour une bouteille en plastique. La seule exception concerne des éléments en plastique qui peuvent être utilisés s’il n’y a pas d’alternative. C’est par exemple le cas des emballages de fast-food en polystyrène, car la nourriture est trop liquide ou humide pour être transportée dans des plats en carton. Pour d’autres produits, notamment les emballages en plastique pour des aliments prêts à consommer, l’objectif est de réduire leur consommation.

La législation Européenne fixe aussi un objectif de collecte des bouteilles en plastique de 90% d’ici 2029. Ces bouteilles devront contenir 25% de plastique recyclé d’ici 2025, et 30% d’ici 2030. Chez Change Now ! nous proposons des emballages composés à 50% de plastique recyclés, et cela n’est qu’un début !

Le texte prévoit par ailleurs qu’à partir de 2023, l’industrie du tabac devra couvrir les coûts de collecte et de recyclage des filtres à cigarettes, qui sont un véritable fléau pour l’environnement. En effet, il s’agit du deuxième produit en plastique à usage unique le plus jeté en Europe.

Les objets concernés par cette nouvelle législation représentent 70% des déchets que l’on retrouve en mer et sont ingérés par de nombreuses espèces comme les phoques, les tortues de mer, les oiseaux, les baleines, mais aussi les poissons destinés à l’alimentation humaine. Lors de la présentation de sa proposition de texte la commission européenne avait évoqué le fait que si rien n’est fait, il y aura plus de plastique que de poisson dans l’océan d’ici 2050.

Sources :
Le parlement européen adopte l’interdiction des plastiques à usage unique en 2021- LIBERATION, avec AFP
Quels pays ont déjà interdit le plastique à usage unique ? - Margaux Lacroux
Cotons-Tiges, pailles… Les plastiques à usage unique interdits en Europe au plus tard en 2021 - Patricia Jolly

Posté le 01/11/2019 Actualités

Catégories

Recherche